header

30 Juin 2016 : Formation inédite pour les associations

fondation mohamed V 001Le collectif médical humanitaire et environnemental de la région Casablanca Settat lance une formation au profit des associations et des professionnels, en partenariat avec le pole médical et humanitaire du centre d’animation du tissu associatif de la Fondation Mohamed V pour la solidarité.

En lançant cette formation, le collectif et le pole mettent l’accent sur le rôle que doit jouer la société civile pour aider à relever les défis du changement climatiques et leur influence sur la santé des populations. Une stratégie de travail pour les mois à venir qui comporte entre autre un programme de formation aux profits des professionnels de la santé, et pour la première fois une formation dans le domaine de la santé et environnement des associations et des professionnels.

Lire la suite

24 Juin 2016 / Première au Maroc : une Banque d’os au CHU Mohammed VI de Marrakech

logo chu marrakech1Dans le cadre du développement de son programme greffe d’organes et de tissus humains, Le CHU Mohammed VI de Marrakech s’est doté de la première banque d’os au Maroc.

Le processus de lancement de cette banque d’os a démarré il y’a 10 ans, par la constitution d’un dossier ficelé englobant les étapes suivantes :

-         Enquête auprès des chirurgiens orthopédistes en 2006

-         Enquête auprès d’un large échantillon des donneurs potentiels en 2006

-         Montage financier et administratif du projet

-         Adoption du projet par l’administration du CHU et du comité de greffes d’organes

-         Acquisition des congélateurs dédiés à cette activité au sein de la banque des tissus

-         -Validation du manuel de procédures du don des têtes du col du fémur allant du consentement du patient, passant par la batterie d’examens de laboratoires à faire jusqu’à l’utilisation finale.

Lire la suite

27 Juin 2016 : 1.700 cas de drépanocytose sévère enregistrés chaque année au Sénégal

5ca6bdbLa Journée mondiale de lutte contre la drépanocytose. Au Sénégal, selon les statistiques, rien n’a changé, parce que 10 % de la population générale sont toujours porteuses du gène. Cependant, la drépanocytose prend des proportions inquiétantes chez les enfants où 1.700 naissent chaque année avec la forme la plus grave.

Découvert en 1910, la drépanocytose prend de l’ampleur dans les pays sous-développés. Au Sénégal, 1 personne sur 10 est porteuse du gène de la drépanocytose. Ce qui, d’après le Pr Ibrahima Diagne, point focal chargé de la lutte contre la drépanocytose au ministère de la Santé, donne un taux de 10 % de la population générale. « La plupart des Sénégalais sont As, une forme de drépanocytose moins grave, parce que l’on peut vivre pendant 100 ans avec sans tomber malade », a précisé le Pr Diagne. Par contre, a-t-il révélé, chaque année, 1.700 enfants naissent avec la drépanocytose, notamment la forme la plus grave de la maladie. « Ils sont ainsi porteurs de cette maladie à vie », a affirmé M. Diagne.

Lire la suite

Suivez-nous sur Facebook

Nos partenaires

Sante21.ma

La Santé au 21ème sciecle

L'actualité médicale et pharmaceutique au maroc.