header

2ème Symposium International sur l’infertilité des couples au Maroc Marrakech, L’Hermitage / 3 et 4 Mars 2017

Régionalisation de la Procréation Médicalement Assistée au Maroc
 
Dr Anwar CHERKAOUI
Marrakech, accueillera les 3 et 4 mars 2017, le 2ème Symposium International sur les nouvelles techniques de la Procréation Médicalement Assistée (PMA). 
 
Il faut rappeler qu’il y a juste quelques années, les couples Marocains qui souffraient d’infertilité, n’avaient que deux directions pour espérer concevoir selon les techniques de la procréation médicalement assistée (PMA) : Casablanca ou Rabat. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Marrakech dispose d’un centre de PMA aux normes internationales, avec une équipe médicale pluridisciplinaire pour assurer la prise en charge la plus complète possible des patients présentant une difficulté à concevoir, déclarent Dr. Hassan BOUDRAR, gynécologue spécialiste en médecine de la reproduction et Dr. Fouad BAYANE, Biologiste spécialiste en biologie de la reproduction humaine.
 
 
Cependant, si aujourd’hui, les équipes médicales marocaines spécialisée dans les techniques de PMA maitrisent les dernières données scientifiques en matière d’infertilité des couples, aussi bien à Casablanca, à Rabat, à Marrakech ou à Meknès, il n’en demeure pas moins que ces solutions thérapeutiques restent hors des prix de tous les Marocains. Car ils ne sont pas remboursables par les mutuelles et les assurances, si ce n’est pour les adhérents de la CNOPS, ou il existe un forfait de 5000 dh, qui ne couvre même pas les frais d’un premier essai thérapeutique de la stérilité.  
 
Car, il faut savoir que les techniques de la procréation Médicalement assistée qui ont fait leurs preuves exigent un processus relativement long et couteux. Il y a l’étape du diagnostic avec toute sa panoplie d’examens biologiques et radiologiques. Il y a l’étape thérapeutique, qui nécessite parfois plusieurs tentatives avant d’aboutir à une grossesse. Et cela coûte en termes de médicaments aussi bien pour la femme que pour le mari et en termes de travaux spécialisés de laboratoire pour une bonne préparation des gamètes mâles et femelles afin d’avoir une fécondation réussie.
 
Et enfin, cela coûte, par rapport à la technique utilisée, selon qu’il s’agisse de l’insémination qui est la technique d’assistance médicale à la procréation la plus simple et la plus ancienne, ou qu’il s’agisse  de FIV qui  est une technique dite « in vitro » puisque la fécondation se passe à l’extérieur du corps de la femme, ou bien s’il s’agit d’ICSI, qui est plus  complexe, puisque que cela consiste en l’injection d’un seul spermatozoïde dans l’ovocyte. Pour rappel, pour une fécondation naturelle (physiologique), il faut des millions de spermatozoïdes pour espérer pouvoir féconder un ovule et arriver à une grossesse, indique Dr. Hassan BOUDRAR, gynécologue spécialiste en médecine de la reproduction.
 
 
Pour sa part, Dr. Fouad BAYANE, Biologiste spécialiste en biologie de la reproduction humaine, indique qu’en plus de toutes ces étapes on a parfois besoin d’avoir recours pour la préservation de la fertilité à des méthodes de Congélation ou  de vitrification. C’est le cas chez un homme atteint de cancer et qui va subir des séances de chimiothérapie et qui voudrait avoir des enfants une fois guéri de son cancer.
 
 
Aujourd’hui au Maroc, on peut affirmer que les techniques modernes de procréation médicalement assistée (PMA) se perfectionnent et commencent à se régionaliser. Cependant elles ne se démocratisent pas pour autant. Car elles restent hors de portée du citoyen Marocain. 
 
Traiter l’infertilité chez un couple, ce n’est pas un luxe, c’est un facteur de stabilité familial, psychologique et social. Il faut une grande mobilisation pour aider les couples marocains qui souffrent en silence et ils sont nombreux. 
 
Pour ce 2ème Symposium International sur les nouvelles techniques de la Procréation Médicalement Assistée, le Comité d’organisation et le Comité scientifique ont mutualisé leurs efforts pour organiser un grand événement avec la participation de grands noms de la PMA, tels les Pr HAMAMAH, Pr DEZIEGLER, Pr HUMAIDAN et Pr GRIMBERG.
 
 
Dr Hassan BOUDRAR : Président du congrès  -  Tel : 0661242480   

Mots-clés: Infertilité des couples, 2ème Symposium International, MFI, PMA


Suivez-nous sur Facebook

Nos partenaires

Sante21.ma

La Santé au 21ème sciecle

L'actualité médicale et pharmaceutique au maroc.