header

Vibrant hommage aux pionniers de la cancérologie Marocaine

15ème Cours Supérieur Francophone de Sénologie

Dr Anwar CHERKAOUI

Le Vibrant Hommages aux pionniers de la cancérologie Marocaine, c’est ce qui a caractérisé  la 15ème Edition du  Cours Supérieur Francophone de Sénologie, organisé fin septembre 2018 à Fes. Il s’agit des Dr Alami Greft abdelmoumen (Oncologie Médicale), Dr Abdenbi El Hafed (Chirurgie des cancers), Dr Sordo ( Physicien) et Dr Gueddari ( Radiotherapie).

Fin septembre dernier, à Fès, 1200 femmes ont été vu en consultation lors de la journée de dépistage du cancer du sein et du col, organisée en marge du 15ème cours supérieur francophone de sénologie, initié depuis plus de 20 ans, par deux cancérologues du secteur libéral, l’un Marocain, Dr Faouzi Habib et l’autre français, Dr Daniel Serin. Cette session de formation continue sur les actualités diagnostiques et thérapeutiques sur les cancers du sein, voit chaque année la participation de plus de 300 médecins marocains,  venant de toutes les villes du Maroc, et qui assistent à des conférences, données par des experts qui ont 20, 30 voir 40 ans d’expériences.

Cette 15ème  édition Franco-Marocaine de sénologie, a été également l’occasion pour rendre hommage aux premiers médecins qui se sont spécialisés dans les différentes branches de la cancérologie. En l’occurrence, Dr Alami Greft Abdelmoumen, le premier médecin marocain qui s’est spécialisé dans les traitements chimiothérapiques, spécialité portant le nom de " l'oncologie médicale ". De même un hommage a été rendu au premier chirurgien marocain qui s’est spécialisé dans la chirurgie des cancers, Pr Abdenbi El Hafed, ainsi que le premier ingénieur physicien marocain, Dr Sordo. Car, comme le précise, Dr Faouzi Habib, médecin radiothérapeute, il n’y a pas de traitement radiotherapique efficace et efficient des cancers, sans le concours précieux d’un docteur ou d’un ingénieur physicien, assistés par des techniciens Ces trois pionniers de la cancérologie Marocaine, chacun dans son domaine respectif, ont reçu un vibrant hommage de la part des organisateurs du  du 15ème cours supérieur francophone de sénologie.

Cette rencontre scientifique, organisée avec la collaboration du centre d’oncologie Al Azhar de Rabat, avec la collaboration de la Direction régionale de la santé de Fès a bénéficié du concours scientifique de médecins universitaires, publics et militaires.

Cette rencontre franco-Marocaine sur les cancers du sein, a été également l’occasion pour la présentation du livre du Pr Brahim El Khalil Gueddari  «  40 ans de lutte contre les cancers ».

Le 15ème cours supérieur Francophone de sénologie a également été l’occasion pour visiter le Centre Hospitalier Universitaire Hassan II de Fès, visite durant laquelle les participants ont approché de visu, des réalisations au profit de la cancérologie Marocaine : Le service universitaire de radiothérapie, le centre de recherche en cancérologie et la maison de vie, qui est une veritable merveille architecturale. Tout en rappelant que la journée consacrée au dépistage des cancers du sein et du col utérin, a bénéficié à plus de 1200 femmes, il faut noter que ces patientes ont été vu en consultations spécialisés par les 40 médecins bénévoles, presque tous  du secteur libéral. Ils et elles, ont  fermé leurs cabinets à Rabat, à Casablanca, à Sale et dans d’autres villes pour venir offrir gratuitement leurs services dans 3 centres de sante de Fès. Ils et elles ont même opérés certains femmes porteuses de pathologies qui ne pouvaient attendre.  Ce sont des médecins gynécologues, cancérologues, radiologues, anatomopathologistes et médecins généralistes,  qui ont réalisé et interprété  des mammographies, dans les camions ambulants disposant du matériel radiologique adéquat. Sur les 1200 femmes vu en consultation, les médecins ont  constaté qu’une cinquantaine sont connues porteuses de tumeurs malignes, en attente d'être opérés, relève Dr Faouzi HABIB, initiateur de cette campagne de dépistage. Et, certaines trainent leurs cancers du sein diagnostiqués et en attente d être opérés  depuis plusieurs mois, constate-t-il avec amertume.

Devant ce constat, ajoute ce cancérologue, qui a plus de 30 ans d’expérience derrière lui, on est  en droit de se poser certaines questions. Pourquoi un grand nombre de femmes consultent lors de cette journée de dépistage ? Pourquoi un nombre de femmes non négligeables sont porteuses de  leur feuille de diagnostic positif de cancer de sein, en attente  d être opéré depuis plusieurs mois ? La réponse ne peut provenir que des autorités sanitaires du pays

A l’ère ou le Maroc a trois facultés de médecine dans le secteur libéral, il est temps qu’on reconnaisse aux initiateurs du cours supérieur Francophone de sénologie, en l’occurrence, Dr Faouzi Habib et Dr Daniel Serin, qu’ils ont bâti, sur une vingtaine d’années une véritable école de sénologie, et cela dans le respect total de toutes les recommandations émises par les instances internationales de cancérologie.

Mots-clés: Cancérologie, Sénologie


Suivez-nous sur Facebook

Nos partenaires

Sante21.ma

La Santé au 21ème sciecle

L'actualité médicale et pharmaceutique au maroc.