header
  • Accueil
  • Editorial
  • Naissance de l’Association Marocaine des Ingénieurs biomédicaux (AMIB)

Naissance de l’Association Marocaine des Ingénieurs biomédicaux (AMIB)

L’Ingénieur biomédical : Un maillon indispensable dans la chaine de qualité des soins

Dr Anwar CHERKAOUI

L’Association Marocaine des Ingénieurs Biomédicaux (AMIB) est née. Elle vient d’organiser sa première journée scientifique. Elle regroupe l’ensemble des ingénieurs biomédicaux marocains, exerçant dans les établissements de soins des secteurs public et privé,  précise son président M. NOUAR Mounir, Ingénieur Biomédical au Centre Hospitalier Universitaire Ibn Sina de Rabat ( CHUIS).

« Aujourd’hui, le patient Marocain exige d’être bien soigné, avec les meilleures technologies et le maximum de sécurité et au moindre coût. Pour ce faire les établissements de santé, ont besoin d’être accompagnés par une expertise offerte par l’ingénieur biomédical qui, non seulement assure la sécurité légitime attendue dans l’exploitation des équipements médicaux, mais qui soit également capable d’anticiper sur les nouveaux usages et les nouvelles technologies médicales », renchérit le président de l’AMIB.  

Aujourd’hui, dans les établissements de santé, les nouvelles technologies médicales ne cessent de s’accroitre et ont pris une place importante dans le diagnostic et le traitement des patients.  C’est pour cette raison qu’il y a émergence du métier de l’ingénieur biomédical.

Et les missions de l’ingénieur biomédical sont diverses et variées selon le cadre  de son exercice. Cela peut englober  l’élaboration et l’exécution du plan d’équipement médical des établissements hospitaliers, la politique de Maintenance des équipements biomédicaux et la gestion du parc des équipements médicaux.

Ce dernier aspect correspond à l’ensemble des activités à mener tout au long du cycle de vie des équipements biomédicaux, de l’anticipation du besoin jusqu’à la réforme, afin que leur exploitation soit optimale vis-à-vis des critères de sécurité pour le patient et pour les utilisateurs. L’ingénieur biomédical (IB) a un rôle à jouer dans la performance de l’établissement et ceci dans de respect de la réglementation, selon les orientations des ministères de tutelles.

Par ailleurs l’Ingénieur Biomédical a également des missions plus spécifiques en rapport avec la gestion des équipements biomédicaux, la  matériovigilance, la veille technologique et la réglementaire. L’ingénieur biomédical a également sa place dans des projets de recherches médicale et biomédicale et surtout dans l’évaluation des innovations.  

Toutes ces compétences font de l’ingénieur biomédical un métier à part entière et un professionnel de santé indispensable au cœur des missions des établissements de santé.

 AMIB affiche journee du 28.4.20181

La réglementation des Dispositifs médicaux

Sur le plan de la réglementation des dispositifs médicaux, le Maroc s’est doté d’une nouvelle réglementation. Il s’agit de la loi 84-12, qui est la première loi marocaine sur les dispositifs médicaux qui apporte des exigences essentielles de qualité, de sécurité et d’efficacité des dispositifs médicaux.

Il s’agit de dispositions relatives aux conditions de mise sur le marché des dispositifs médicaux (DM), en l’occurrence le Certificat d’enregistrement des DM, dont la date d’effet est le 1er Février 2017, qui réglemente l’importation des dispositifs médicaux.

Cette nouvelle loi a par ailleurs plusieurs portées sur les missions attribuées à l’ingénieur biomédical. Il s’agit des nouvelles dispositions relatives aux conditions d’utilisation des DM toujours en attente des arrêtés d’application. Ces nouvelles dispositions sont en rapport avec l’obligation de maintenance, l’obligation de contrôle de qualité, l’obligation de la traçabilité des DM et enfin l’obligation d’un Système de Matériovigilance.

 La Formation des Ingénieurs biomédicaux en 2017 et 2018  

Pour la formation des ingénieurs biomédicaux, l’année  2017 a été marquée par la sortie de la première promotion d’ingénieur d’état en génie biomédicale d’une école marocaine. Et à partir de 2018, deux  écoles de formation vont mettre à la disposition du marché marocain plus de 70  nouveaux ingénieurs biomédicaux chaque année.

 

Pour  l’AMIB,  Cela va permettre d’Assurer une activité pérenne de formation supérieure et de recherche en Génie biomédical dans un double objectif : Combler le problème de "sous-effectif" en ingénieurs biomédicaux au Maroc et maîtriser totalement et durablement la technologie biomédicale.

 

La Filière des équipements biomédicaux, une grande opportunité pour l’écosystème  Industriel Marocain

Enfin on assiste aujourd’hui au Maroc, à une croissance très importante des technologies médicales, qui constituent un des marchés du futur les plus en vue pour l'informatique et l'électronique. Avec un objectif, chercher à assurer l'autosatisfaction des besoins en produits et semi-produits industriels et peut être visé l’exportation vers des pays émergents.

Les choix stratégiques de développement adoptés par le Maroc sous les directives royales sont concrétisés par la mise en place de stratégies sectorielles ciblées et vise à faire de l’industrie, notamment biomédicale, un levier majeur de croissance de notre pays par le plan de l’accélération industrielle 2014-2020.

Cette stratégie se traduit par la création d’un certain nombre d’écosystèmes qui couvrent l’ensemble de la chaîne de valeur de production  depuis le développement  jusqu’à la commercialisation.

 La filière des équipements biomédicaux au Maroc recèle d’importantes opportunités de développement, qui ne peut que se développer rapidement par la mise en place d’un écosystème favorisant l’émergence de producteurs nationaux ou au moins un meilleur positionnement du Maroc en tant que plateforme de délocalisation pour la production d’appareils et d’équipements biomédicaux.

 « La réussite de cette stratégie industrielle n'est pas liée exclusivement au financement, mais aussi au savoir et au savoir-faire. De ce fait, il faut encourager les universités marocaines à mettre en place des centres de recherche dans le cadre de partenariats public-privé  en matière de la technologie biomédicale », tient à préciser M. NOUAR Mounir, président de l’Association Marocaine des ingénieurs biomédicaux (AMIB)    

  L’AMIB en quelques lignes…

L’AMIB vise à mobiliser les ingénieurs biomédicaux marocains (publics et privés), pour améliorer de manière continue leurs pratiques professionnelles et valoriser leur métier afin d’être des partenaires à part entière avec tous les professionnels de la santé, pour offrir des soins de qualité aux patients marocains.

 Il faut préciser que les membres de l’Association Marocaine des Ingénieurs biomédicaux (AMIB), jouissent d’une expérience acquise durant ces 30 dernières années. Du fait des expériences acquises en se frottant à l’évolution des pratiques et de la réglementation, à des retours d’expérience, à des apprentissages internes, à des benchmarkings, à da la créativité stimulée des ingénieurs biomédicaux marocains  sur le terrain.  Tous ces acquis  peuvent être mis à profit pour identifier et déployer des  innovations opérationnelle et managériale.

Et au sein de cette spécialité qu’est l’ingénierie biomédicale, on distingue plusieurs profils pointus. L’Ingénieur d’application biomédical, qui présente au médecin les différents produits ou matériels médicaux  avec leurs avantages cliniques ainsi que différentes performances. L’Ingénieur biomédical technico-commercial, l’Ingénieur  conseil, L’ingénieur biomédical hospitalier et l’Ingénieur biomédical  maintenance  pour  les équipements lourds.

Au niveau national l’ingénieur biomédical peut apporter son expertise dans trois grands domaines : la réglementation des dispositifs médicaux au Maroc,  la formation des ingénieurs biomédicaux et enfin son rôle capital dans l’industrie des équipements biomédicaux. 

Pour plus d’informations : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.amib.ma

Mots-clés: CHU Ibn Sina de Rabat , AMIB, Association Marocaine des Ingénieurs biomédicaux, Ingénieur biomédical


Suivez-nous sur Facebook

Nos partenaires

Sante21.ma

La Santé au 21ème sciecle

L'actualité médicale et pharmaceutique au maroc.