header
  • Accueil
  • Editorial
  • La polyarthrite rhumatoïde, maladie rhumatismale, n’est-t-elle plus aussi handicapante au Maghreb ?

La polyarthrite rhumatoïde, maladie rhumatismale, n’est-t-elle plus aussi handicapante au Maghreb ?

28ème congrès national de rhumatologie à Marrakech du 3 au 6 mai 2018

Dr Anwar CHERKAOUI

La polyarthrite rhumatoïde, maladie rhumatismale qui touche les personnes en pleine activité professionnelle, n’est-t-elle plus aussi handicapante, grâce au diagnostic précoce de la maladie, de l’avancée de l’imagerie médicale, des médicaments innovants et de l’éducation thérapeutique des patients ? C’est une des grandes questions, à laquelle des rhumatologues maroquins, tunisiens et français, essayeront d’apporter les arguments scientifiques, lors du 28ème congrès national de rhumatologie, couplé à la rencontre Maroco-tunisienne de rhumatologie, qui se tiendra à Marrakech, du 3 au 6 mai 2018.

Par ailleurs, la présentations des résultats de travaux scientifiques maghrébins récents sur les maladies rhumatismales, l’ Etat d’avancement du programme scientifique marocain intitulé « Registre National pour l'évaluation des nouveaux traitements biologiques contre les maladies rhumatismales », présentation d’un nouveau livre, sous forme d’un guide pédagogique « LES SPONDYLARTHRITES », lancement de la section « Education thérapeutique des malades atteints de rhumatismes, sont quelques-uns des principaux rendez-vous scientifiques du 28ème congrès national de rhumatologie, couplé à la rencontre Marco-tunisienne de rhumatologie, qui se tiendra à Marrakech, du 3 au 6 mai 2018.

Quelques 500 médecins rhumatologues, dont 350 marocains et une 100 de médecins rhumatologues Tunisiennes suivront cette édition Maghrébine de formation médicale continue en rhumatologie.

Le Registre National pour l'évaluation des nouveaux traitements biologiques contre les maladies rhumatismales, qui va s'étaler sur trois (3) ans (2019-2020 et 2021), vise à connaitre selon une méthodologie scientifique rigoureuse et en faisant appel à des médecins investigateurs formés pour mener ce genre de travail, sous la supervision de médecins rhumatologues seniors, à évaluer les différentes facette des nouvelles familles des traitements biologiques auprès des malades marocains (efficacité, effets secondaires, durée de traitement ... )

L’établissement de ce document scientifique médical intitulé « Registre des biothérapies », a plusieurs objectifs : servir d’instrument pour l’assurance qualité en matière de parcours de soins, constitue un outil de travail pour la recherche clinque et épidémiologique, permet une évaluation des structures de soins en termes de coût de santé publique et surtout ce registre médical est le moyen pour l’évaluation des procédures médicales dans la vraie vie et dans le quotidien des malades, indique Dr Ihsane Hmamouchi, qui supervise ce travail.     

Le livre sur les spondylarthrites, qui sont une multitudes de maladies inflammatoires  touchant essentiellement les personnes jeunes en pleine activité, personnelle et professionnelle, est le fruit du travail d’un collège de 21 rhumatologues enseignants Marocains en Rhumatologie, comprend 200 pages répartis sur 16 chapitres, a été coordonnée par Dr Abdellah Maghraoui, professeur de rhumatologie à la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat et président de la société Marocaine de rhumatologie (SMR). 

Mots-clés: Maladies rhumatismales, Congrès de rhumatologie


Suivez-nous sur Facebook

Nos partenaires

Sante21.ma

La Santé au 21ème sciecle

L'actualité médicale et pharmaceutique au maroc.